Montasser Ghachem Website

Une réévaluation des proverbes et leur replacement dans leur cadre, nous permettrait de garder les joyaux de notre héritage sans condamner notre avancement dans un monde qui avance plus rapidement que jamais. Bien que je crois que la science et l’éthique bien étudiée est le chemin vers une vie plus paisible, je continue à adorer écouter ma grand-mère avec ses proverbes, ses évaluations des temps révolus dans une nuit froide d’hiver.

A l’aube de toute nouvelle réalisation dans ma vie, de toute appréciation et toute réussite, je me tiens calmement et regarde le passé pour voir clairement briller avec vivacité la contribution de certaines personnes qui ont rendu ceci possible avec leur aide et leur bienveillance…  Plusieurs sont les amis qui m’ont tendu la main,  qui m’ont encouragé, qui se sont souciés de moi et qui m’ont souhaité le meilleur… mais au milieu d’une population nombreuse, se démarque une personne clairement… Un homme qui a tout fait, qui était présent partout… Un grand homme Momo, mon frère plus jeune.

Mon ami de la classe moyenne

Tu souffres, Tu as toujours peur du futur, Tu aimerais à tout prix te soumettre aux pieds d’une fatalité qui gouvernerait ta vie, Tu penses comme Candide de Voltaire « tout est pour le meilleur au monde », maintes fois, tu fais des autres de géants pour justifier tes actions lâches. Tant d’injustices tu commets contre toi-même et ce pour ton simple et unique péché d’être un être humain qui a la liberté du choix. Mais as-tu gagné quelque chose de cette liberté d’action?

La continuité!

Nous n’étonnerons jamais assez comment nous lisons des faits horribles, des guerres, des massacres dans les livres de l’histoire avec beaucoup de froideur et de distance alors nous nous élevons à un état émotionnel fou quand un bus vient 5 minutes en retard. Pourquoi?

moi, mes parents et mon chemin de vie

Combien de parents voient-ils en leurs fils, un terrain vierge pour une nouvelle tentative, un nouvel espoir pour une expérience échouée, un nouveau chemin vers les rêves perdus? Combien tiennent-ils leurs enfants avec fierté dans leurs mains et leur parlent avec une voix et un message qui leur sont étrangers : "Je veux que tu deviennes médecin/Ingénieur/banquier..." Une phrase censée transmettre un message de bonne foi et bonne volonté des parents envers leurs enfants et est considérée par plusieurs comme un signe d'affection!

What is frustration? It is the fact that we do not accept that we are not free to be and that we are determined. What we are today is fully determined by the previous events and actions. Could we ever escape the consequences of our earlier being and actions, to become free to be as we want at any time? All would then go down to our first initial endowments and initial conditions, which are some of the major determinants of what we are today… Your position in the race would heavily depend on your starting point, but is however not fully determined by it. There is always a space for one’s free will… What you are at any point in time could be a new starting position where you undertake actions that would yield a difference in your future position… we are never free to be, however, always free to become.

Montasser Ghachem © 2008

Is Power our longing for expansion, to go beyond ourselves... or is it more our deep seeded insecurity that pushes us to maintain under control other factors in our lives? To exapand has nothing of unhealthy per se... The will to expand, in the healthy way, pushes us to develop in order to be willingly accepted by others, loved by others... and hence to have power over them, by the fact that you seduced their hearts and served their interests. This is the healthy power, which is rather distributed by the amount of effort spent and development achieved...

D’après mes multiples lectures du livre ; je vins à constater que Nietzsche était comme tout et chacun, un fruit du destin… Tout en étant grand et unique, certaines particularités de sa personnalité, communes chacune à part, ont fait de lui à la longue un nom très brillant sur le livre de l’histoire. Nietzsche a voulu être un homme sociable avec beaucoup d’amis, vivre parmi les hommes et ne pas être confronté à la froideur des concepts et la profondeur effrayante de l’âme humaine… Il était juste un homme extrêmement sensible ! Un événement externe, jugé ordinaire socialement pourrait avoir des conséquences dévastatrices sur sa personne… Ceci paraît commun et on pourrait le voir autour de nous ; mais Nietzsche avait aussi, un haut estime de soi avec un cerveau très développé...

Révolutions arabes!

إنّ ما يكبّل العرب ليس حكوماتهم بل تاريخهم... على مرّ التّاريخ، إستخدم الخلفاء الدّين في فرض الحكم المطلق و التحكم في رقاب الخلق... و ذلك لم يسمح للحريّة لأن تصبح قيمة في مجتمعاتنا. ثمّ إنّ سكوت الشعوب شجّع الحكومات على التمادي في الإستبداد الشّيء الّذي أبقى على نظريّة سيّاسية متهالكة و بدائيّة إلى فجر القرن الحادي و العشرين.

On ne peut vivre stablement que si on évalue soi-même hautement, que si on se croit le centre du bien et que toute critique qui nous parvient de l’extérieur n’est qu’un acte d’injustice et un échec de nous comprendre, nous, les beaux, les gentils, les bienveillants ! Combien de temps devrions-nous sacrifier de notre vie au maintien de ce mythe fragile et inconsistant ? Ce n’est qu’une recherche de la facilité qui nous emmène vers ces jugements arbitraires et injustes. Tout ce qui n’est pas nous est mauvais… On se croit aimable du simple fait que nous sommes nous, sans aucune autre qualité, de patience, de compréhension, de bienveillance et si on ne nous partage pas le sentiment, c’est certainement l’autre qui est mauvais, insensible, orgueilleux ! Est-ce comme ca qu’on construirait une image solide de soi-même ? N’est il aussi imprudent et précaire de construire sa propre maison au pied d’un volcan que de construire son affirmation de soi sur la négation de l’autre ?

You are here: Essays