Montasser Ghachem Website

05 Aug 2009

Me voilà, réjoui de tes beautés, rajeuni sur tes rivages et enivré par tes retrouvailles... Ô Patrie, j'avais dansé sur le rythme de tes nuits, nagé sous la chaleur de tes journées, aimé sous le ciel de tes retrouvailles... mais maintenant, c'est le temps du retour... vers les terres lointaines et froides... c'est la saison des investigations intellectuelles et des évasions poétiques...

06 Nov 2008

Par ton passage bref dans mon chemin de vie, tu fais mouvoir l’inapaisé, l’inapaisable… Tu fais exploser la diversité de mon âme… tu réveilles en moi, l’enfant, le poète, le combattant, le héros, le sentimental, l’homme qui commande, bref… l’homme qui aime. Lasse est ma raison de tes apparitions soudaines et aléatoires ; elle, qui devrait rassembler ma multitude, gâtées sont mes émotions qui s’agitent à ton approche de mes jardins verdâtres et paisibles…"

06 Dec 2008

Toutefois, je voudrais que tu saches que... que j'avais..., sans que tu ne le saches, j'avais réveillé la nuit en ton nom, solitaire sous la lumière douce de la lune, J'avais arraché les rideaux nocturnes, aligné les plantes herbacées, éclairé les sentiers obscurs, plaint l'indiscipline de la neige et l'obstination du vent, composé mes propres chants et fait chanter ces nocturnes volants et minuscules et ces arbres orgueilleux et condensés... Là et quand tout était prêt,j'avais minutieusement et silencieusement perturbé l'inertie nocturne... lorsque les feuilles caduques de cet arbre isolé prenaient lentement et consécutivement leur chemin vers le sol, doucement j'avais entamé cette symphonie qui chantait tes louanges; cet hommage à ta force et ta simplicité qui ont fait danser ma virilité,à ta beauté, à ta féminité qui ont ébranlé, chaviré, secoué et rendu folle ma sensibilité et à cette voix qui a embelli, égayé, décoré mes nuits les plus ténébreuses...

06 Oct 2008

C’est durant cette promenade solitaire dans cette île déserte dans ce temps nerveux et à changements d’humeur fréquents que ton image surgi dans mon imagination… mon cœur devint plein d’émotions de succès, d’excitation, de grandeur, de faiblesse et mon courage a énormément fatigué mon corps encore mince et puissant… ainsi mon cœur commença à couler sous le poids  des risques d’une mission très riche en événements, très lourde en sensations.

07 Sep 2009

Tout était calme et silencieux dans cette rue bruyante avec des centaines de gens qui se croisaient aléatoirement et qui échangeaient des sourires rapides… Je prenais mon chemin matinal habituel lorsque mes yeux rencontraient ce joli mannequin en plastique qui se tenait dans une vitrine d’une boutique bien connue dans la cité… Le dessin du mannequin me paraissait familier et je me trouvai inconsciemment devant la vitrine le regarder…

15 Nov 2010

Nous emprisonnons tout ce que nous ne pouvons dompter ou apprivoiser... c'est ainsi que nous torturons nos passions les plus belles; toutefois c'est leur caractère sauvage qui crée leur beauté... nous nous précipitons pour capturer le lion si on s'en approche mais rien n'est plus admirable pour nous qu'un lion en liberté... Si le lion se fait mouton, il ne nous ferait plus peur mais il ne nous enchanterait plus aussi... Liberté des passions, c'est là tout le charme et le danger de la vie... Et oui, que vaut plus dans la vie que de vivre librement? Celui qui sème la stabilité cueillerait la routine; celui qui sème la sécurité, cueillerait l'ennui...

Montasser Ghachem © 2009

05 Jan 2009

Ô modèle, tu n'étais que quelques idées éparses, quelques équations séparées, quelques passages étourdis; mais je t'aimai comme tu étais malgré ton imprécision et tes impuretés et je me suis mis à rassembler ce qui est épars et soigner ce qui n'est pas droit... et te voilà, aussi beau, aussi fin, aussi juste ; tu n’es plus un simple modèle ; plutôt un top modèle ... J'aime que tu te tiennes droit avec un regard orgueilleux face aux critiques et face aux flatteries ; je sais que tu ne le fais pas par supériorité mais par fierté... Je suis reconnaissant au fait que tu m'ouvriras peut être les portes du succès mais je tiens à te dire que je ne t'aime ni pour la grandeur de ta construction, ni pour l'orgueil de ta précision, surtout pas pour la finesse de ta beauté, ni pour la complexité de ton argument... je ne t'aime que pour une raison unique... la subtilité de ta simplicité.

Montasser Ghachem (c) Décembre 2008

05 May 2010

As-tu un jour tenu dans tes mains un chef d’œuvre en verre? Je pourrais imaginer le va-et-vient que fait ton cerveau entre son caractère fragile et son aspect tranchant et acéré… Je te vois le tenir en toute prudence, je te vois mesurer constamment la distance qui t’en sépare… Suis-je trop près ? Risquerais-je de le presser, casser ou déformer ? Suis-je trop loin ? Risquerais-je qu’il glisse entre mes mains pour se briser en mille morceaux ? Peut-être tu te dirais que tu n’as jamais fait ceci mais ceci est très invraisemblable…

15 Oct 2010

Matinalement, là où tu cesses d'illuminer mes cieux, d'embellir mes jardins et d'ébranler ma sensibilité... Là où tu me prives de la ferveur de tes passions,de l'ardeur de ta féminité... Là où tu démunis mon monde du murmure fin de ta voix, de la vibration exquise de tes éclats de rire... Là tu portes ton charme grièvement fascinant loin de mes rives, ta beauté éblouissante au delà de ma portée... Exactement là où tu habites l'aube de mes joies et l'aurore de mes pensées ...fine, ravissante et séduisante à l'extrême et là où, tout simplement, tu...tu enchantes, non, c'est pas ça; tu inspires, pas exactement... oui c'est ça, tu manques... enfin chérie, tu me manques!

Montasser Ghachem (c) Décembre 2008

05 Apr 2011

Tard, tout semblait inerte... les chants nocturnes de maints cœurs et maintes âmes étaient silencieux mais pas muets… Ils se propageaient avec douceur sur les couches d’air alourdies par un froid écrasant… La nature se fait encore plus jolie et plus sensuelle la nuit… Les gouttes de pluie nocturnes se précipitaient lentement sur ses lèvres humides ; Les couches de neige blanches et illuminées couvraient son corps mince et étendu; L’éclairage amoindri assombrit partiellement son visage gracieux ; elle te laisse toujours deviner… elle sait te charmer.

You are here: Poésie